Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Rue des Syriens de Raphaël Confiant


couverture du livre "Tue des syriens" de Raphaël Confiant

Rue des Syriens, paru pour la première fois en 2012, est un roman écrit par l’auteur martiniquais Raphaël Confiant. Ce livre raconte l’improbable aventure de Wadi, un jeune homme d’Halabiyah, un modeste village syrien. Wadi est élu par sa famille pour quitter la Syrie, afin d’accéder à un avenir meilleur. Il quitte donc son pays pour atteindre la terre de tous les possibles : l’Amérique. Or, la barrière de la langue le mène à un quiproquo qui déterminera toute sa vie et il se retrouve, en 1920, avec ses valises, au beau milieu d’un marché de Fort-de-France. Au lieu de l’Amérique, Wadi rencontre la Martinique.

L’avis du Libriosaure

Une peinture vive et colorée de la Martinique

Ouvrir Rue des Syriens, c’est emprunter des chemins colorés, chaleureux, ceux des marchands ambulants qui se démènent aux côtés des taxi-pays. Raphaël Confiant dépeint la Martinique douce amère des années 1920, éloignée des cartes postales, ancrée dans la réalité des vies multiples vécues au cœur des Antilles.

« Pourtant, tout autour s’agitaient marchandes de légumes, débardeurs, djobeurs poussant leurs charrettes à bras hétéroclites, chauffeurs de taxi-pays qui jargouinaient sans arrêt dans une langue pour lui incompréhensible. »

Le lecteur se plonge dans la vie de nombreux personnages, des riches négociants prospères aux femmes précaires délaissées, secoués par les affres de la vie quotidienne ou les guerres du XXe siècle. Dans ce roman, la langue créole est célébrée et prend une part importante dans des dialogues réalistes et justes — fait appréciable pour ceux qui ne connaissent pas la langue, la traduction est intégrée au texte : nul besoin donc de se référer à un bas de page ou pire, à des notes de fin de livre !

une page de "rue des syriens" de raphaël confiant

Rencontres multiculturelles au cœur des îles

Rue des Syriens est une œuvre relatant de nombreuses rencontres : il y a les rencontres entre personnages que tout semble opposer, les rencontres entre des cultures différentes, des mœurs diverses et variées, des rencontres entre des générations, des rencontres entre des femmes qui partagent le même homme… Wadi, notre protagoniste, évolue dans une histoire étonnante, faite de quiproquo et d’inattendus qui le font grandir, comme dans un roman d’apprentissage. Evidemment, le livre de Raphaël Confiant évoque les enjeux de l’immigration en mettant en miroir la pudeur syrienne et la chaleur martiniquaise grâce à deux personnages qui peuvent sembler stéréotypés au début mais sont amenés, par la vie et l’expérience, à évoluer.

« Il lui fallait d’abord apprendre à mieux connaître ce pays et d’abord en maîtriser les langues. Enfin, celle qui était vraiment utile, à savoir le créole. […] Des lettres lui parvenaient, certes de loin en loin, lettres écrites par quelque écrivain public et qui forcément manquaient de chaleur, voire de sincérité. Elles comportaient toutes ces formules ronflantes, en arabe littéraire, qui l’empêchaient d’accéder aux vraies salutations que lui adressaient ses parents. »

D’ailleurs, comme ce livre est un roman polyphonique, le thème de l’immigration est doublement exploité, à travers deux histoires, deux destins différents qui ont lieu à différentes époques et qui vont s’entremêler au fur et à mesure, ce qui peut décontenancer le lecteur au départ.

livre ouvert

Ode à Fanotte

Parmi les pépites contenues dans Rue des Syriens, il y a la sublime et touchante voix de Fanotte. Ce personnage, qui s’exprime à la fois avec force et légèreté dans les dialogues du roman, se trouve sur le devant de la scène lors des [ Sourcillements de Fanotte ], extraits de toute beauté dans lesquels le lecteur entre directement dans les pensées et le cœur de cette femme. Les sourcillements de Fanotte sont un délice à lire, ils ont quelque chose d’intime, de précieux, d’émouvant. Fanotte est un personnage sublime, dont je ne peux évoquer toutes les qualités sans gâcher la lecture, et elle est, selon moi, l’un des plus beaux personnages féminins qui a jamais été écrit. Fanotte nous parle de tout, dans ses Sourcillements, de la condition des femmes, de ses peines, de la réalité de la vie et elle incarne elle-même la force, la folie et la raison. Bien que tous les personnages de ce roman aient leur propre richesse, Fanotte est une figure féminine fascinante et honorable, qui a le don de captiver le lecteur et surtout d’être unique. 

« Ce défilé de négresses, couvertes de suie de la tête aux pieds, qui dès le devant-jour s’étirait le long du boulevard de la Levée, me faisait songer au temps des chaînes et du fouet, temps que je n’avais pas connu, mais dont mon grand-père, Nègre-l’Afrique, m’entretenait chaque fois que je montais lui rendre visite dans les hauts bois de Balata. Certes, les charbonnières chantaient pour se bailler du cœur à l’ouvrage, mais derrière les mots d’amour qu’elles vocalisaient, il y avait toute une charge d’infinie détresse. Pour moi, la vie, toute chienne qu’elle fût, méritait d’être vécue avec allégresse, c’est pourquoi chaque vendredi et samedi soir que Dieu faisait, j’allais secouer mon corps dans un casino. »

livre "rue des syriens" de raphael confiant refermé

A qui le conseiller

Si vous êtes un amateur ou une amatrice de Zola, vous allez sans doute apprécier la plume de Raphaël Confiant dans ce livre qui a de véritables accents naturalistes — ou du moins réalistes. Si vous vous intéressez au voyage, à la Martinique, aux Antilles, vous devriez vous passionner pour ce récit qui évoque l’immigration multiple sur cette île. Enfin, si vous aimez les romans riches en personnages et en intrigues, vous allez vivre cette lecture comme un véritable réconfort.

A qui le déconseiller

Si vous n’aimez pas les romans dans lesquels des intrigues et des récits se croisent, vous risquez d’être lassé-e rapidement par ce livre, qui mêle plusieurs histoires. De la même manière, si les romans riches en personnages ont tendance à vous ennuyer, peut-être que Rue des Syriens pourrait vous déplaire, même s’il ne s’agit pas non plus d’un roman russe du XIXe siècle. 

Pendant la lecture

Pendant la lecture, vous apprécierez des thés noirs corsés aux épices, avec une généreuse dose de miel, accompagnés de fruits séchés.

Informations sur le livre

Titre et auteur Rue des Syriens, Raphaël Confiant
Thèmes abordés Martinique, immigration, société
Édition Folio
Format et pages 400 pages, petit format, à lire dans les transports
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 8€
Avertissement Sexe, violence, maladies
Où l’acheter Chez votre libraire préféré (voir s’il est disponible).

Suggestions de lecture

Dans un univers différent, celui de l’Inde, découvrez la touchante histoire de Ramchand, le vendeur de saris

Sur le thème du voyage et du dépaysement, mais plus sombre que Rue des Syriens, plongez-vous dans Certaines n’avaient jamais vu la mer.

FacebookTwitterPinterestTumblrBlogger Post


2 échanges
Livre rangé le 13 janvier 2021 dans les bibliothèques : De 5 à 10 euros, Dès 14 ans, Famille, Folio, Immigration, Martinique, Petits formats, Traditions, Voyage


2 échanges



Et bien, comme j’aime beaucoup Zola…

Goran
14 janvier 2021 - 8 h 33 min



Ouiii, tu peux foncer ☺️

Libriosaure
15 janvier 2021 - 21 h 59 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Archphénix et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.