Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Petits contes de printemps de l’auteur japonais Soseki


petits-contes-printemps-soseki-couverture

Petits contes de printemps est un recueil de très courtes nouvelles écrites par l’auteur japonais Sôseki en 1909. Fragments autobiographiques, extraits de journal intime, confessions et anecdotes constituent ce livre étrange et contemplatif.

L’avis du Libriosaure

Douceur et contemplation

Petits contes de printemps séduira vos yeux de lecteur grâce aux descriptions charmantes des objets et des visages qui marquent le quotidien du narrateur. Ce dernier a un regard extrêmement poétique sur le monde et sur ses banalités, vous livrant ainsi un récit plein de belles images. A travers ses mots délicats, nous découvrons un Japon et une Ecosse féeriques ainsi que des visages inconnus mystérieux « Surplombant la forêt, des nuages noirs s’amoncellent dans l’immensité du ciel, répondant à l’appel des hauts branchages des cryptomères. Ployant sous leur propre poids, ils s’inclinent toujours plus bas. Voilà qu’ils s’enchevêtrent au feuillage des cryptomères, la ouate sombre s’enroule autour du sommet des grands arbres. Encore un peu, on dirait qu’ils vont s’abîmer dans la forêt. Revenant à la réalité, j’ai constaté que le flot coulait sans fin en amont ».

Récits de vie et anecdotes étranges

Les récits de vie présents dans Petits contes de printemps sont cependant déconcertants puisqu’ils oscillent toujours entre l’apaisant et l’angoissant : tantôt certaines images auront le don de vous relaxer par leur douceur, tantôt la description de certaines ambiances vous mettront dans l’embarras. Soseki ne pose explicitement aucun jugement sur les personnages qu’il rencontre mais il transmet parfaitement le malaise qu’il a pu ressentir, malgré sa pudeur et sa délicatesse. Cette autobiographie se fonde sur l’implicite, ce qui peut être source de réflexion, source d’angoisse mais également source d’ennui pour un lecteur peur averti. Bien que certaines anecdotes comiques prêtent à sourire gentiment, elles ne suffisent pas à assainir l’atmosphère du livre ; il faut donc savoir l’apprécier, comme un thé noir brûlant aux notes trop amères.

contes-printemps-soseski-pages

De multiples regards sur le monde

Le récit autobiographique de Petits contes de printemps étant réalisé à partir de souvenirs mais aussi de fragments de journaux intimes, nous observons le monde à travers deux regards qui semblent s’opposer : celui de l’homme qui contemple l’instant présent et celui de l’homme qui a grandi et vécu. Plus doux encore, il y a le regard de l’adulte sur l’enfance, qui est assez touchant et donne lieu à des anecdotes mignonnes « Chaque jour, mes enfants s’amusent à ce genre d’espièglerie, mettant sens dessus dessous les haori de leur mère et autres carrés d’étoffe ». Cette multiplicité des points de vue est intéressante mais elle impose au lecteur une réflexion profonde qui n’est, finalement, construite que sur la description limitée d’un quotidien banal ; il vous faudra donc faire un effort d’immersion, comme si vous entrepreniez une méditation à travers les pages du livre.

contes-printemps-soseki-tranche

A qui le conseiller

Si vous appréciez les courts récits contemplatifs et que vous êtes adeptes de la méditation, vous devriez trouver une source d’apaisement dans ce petit livre. Si vous êtes amateur de récits de vie et que vous aimez les poèmes en prose de Francis Ponge, vous serez ravis par les récits de Soseki. Enfin, si vous ne craignez pas les nouvelles étranges, dénuées de chutes explicites, vous pouvez vous lancer.

A qui le déconseiller

Si vous recherchez des récits dynamiques, des extraits autobiographiques croustillants et scandaleux, n’ajoutez pas ce livre à votre bibliothèque. Si vous n’avez pas envie de réfléchir et que vous souhaitez simplement vous détendre, vous risquez de vous ennuyer en occultant les aspects essentiels du livre. Dernier point sensible, si vous détestez la prose poétique ou que vous n’êtes pas sensibles aux belles descriptions, votre lecture pourrait être très agaçante.

Pendant la lecture

Pendant cette lecture, vous pourrez choisir un léger thé vert aux notes de citron comme le Detox de Kusmi Tea, en l’accompagnant de petits-beurre bien fermes.

Informations sur le livre

Titre et auteur Petits contes de printemps, Soseki
Thèmes abordés Autobiographie, enfance, poésie
Édition Picquier
Format et pages 130 pages, petit format, à lire dans les transports
Âge Apprécié à partir de 16 ans
Prix 5,60€
Avertissement Rien à signaler
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


5 échanges
Livre rangé le 12 avril 2017 dans les bibliothèques : Autobiographie, De 5 à 10 euros, Dès 16 ans, Enfance, Japon, Petits formats, Picquier, Poésie


5 échanges



Il s’agit de l’un de mes écrivains japonais préférés…

Goran
14 avril 2017 - 9 h 18 min



Et hop, dans ma liste de livres à découvrir ! Je sens que ça va me plaire.

Septie
15 avril 2017 - 9 h 54 min



Super, tu m’en donneras des nouvelles !

Libriosaure
15 avril 2017 - 12 h 09 min



J’ai lu son recueil de nouvelles « Oreiller d’herbe » que j’avais adoré. La littérature japonaise, forcément. C’est si doux…
Merci pour tes beaux billets, tu as vraiment un très beau blog :-*

Nad
3 juin 2017 - 15 h 54 min



Oh, merci beaucoup, pour ton passage ici et pour tes gentils mots ♥

Libriosaure
7 juin 2017 - 21 h 07 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.