Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Le palanquin des larmes de Chow Ching Lie


palanquin-larmes-chow-ching-lie

Le palanquin des larmes est un roman écrit en 1988 par Chow Ching Lie, pianiste chinoise, expatriée en France. Dans cette œuvre autobiographique, vous découvrirez comment l’auteure a été mariée de force très jeune, dans une Chine encore très traditionnelle bientôt bouleversée par la politique de Mao Tsé-Toung, et comment elle est devenue une musicienne renommée.

L’avis du Libriosaure

Traditions et femmes chinoises

Lors du mariage, en Chine, on appelle « Palanquin de joie » le palanquin sur lequel se trouve l’épousée quittant sa famille. Ainsi, le titre vous offre une vision d’ensemble sur la façon dont la narratrice vit le mariage qui lui a été imposé. Le palanquin des larmes de Chow Ching Lie vous raconte les conditions de vie des femmes dans la Chine traditionnelle, dans un style fluide et dénué de pathos. Certes, le mariage arrangé et contraint tient une place importante dans le livre mais le roman met en lumière également toutes les règles imposées en permanence aux femmes afin qu’elles ne soient jamais libres. L’auteure, bien que privilégiée par sa beauté et sa fortune, n’hésite pas à évoquer le sort des moins chanceuses, des filles des rues, des pauvres, des veuves, des femmes trompées…

« Dans la tradition chinoise, la femme était tenue à trois obéissances principales : envers son père, envers son mari, envers son fils quand celui-ci avait l’âge d’homme – et quatre morales : ne pas faire de dépenses inconsidérées, être travailleuse, ne pas chercher à séduire, être toujours prête à se sacrifier pour les autres. »

palanquin-larmes-extrait

La Chine de Mao  

Cependant, si cette œuvre autobiographique permet de découvrir comment sont traitées les chinoises du XXème siècle, c’est aussi une intéressante traversée dans la Chine de Mao Tsé-Toung. Vous serez au cœur de la Révolution chinoise et assisterez à travers les yeux de Chow Ching Lie à la métamorphose de la Chine.

« Mon frère prononça à plusieurs reprises ce nom de Mao Tsé-Toung que j’entendais pour la première fois. Il en parlait comme du sauveur de la Chine. »

Il faut toutefois bien comprendre qu’il s’agit ici d’une œuvre maoïste car l’auteure se montre admirative de la politique de Mao et elle est assez explicite dans ses propos. Si cela peut déranger l’œil occidental, habitué à lire les horreurs écrites sur ce régime communiste, il me semble cependant intéressant de lire le point de vue d’une femme qui a vécu ce mouvement de l’intérieur — et qui n’était d’ailleurs pas la plus en sécurité puisqu’elle était considérée comme capitaliste.

« Ce dont je parle ici ne date pas du Moyen Age, c’était le sort de la Chinoise au milieu du XXè siècle et très exactement jusqu’à Mao-Tsé-Toung qui, en 1950, édicta la première loi interdisant, entre autres, le meurtre des nouveau-nés, ainsi que les mariages forcés et l’abus de pouvoir de la belle-mère, tous ces fléaux qui furent aussi douloureux que les inondations et les famines. »

palanquin-larmes-chow-ching-lie-livre

Une autobiographie bouddhiste  

Enfin, Le palanquin des larmes n’est pas une autobiographie ordinaire : prophéties, prophétesses et autres devins apparaissent de temps en temps dans le récit pour prévenir la jeune femme de son destin peu ordinaire. Rassurez-vous, ce sont principalement des marieuses, des anciens, qui s’appuient sur des symboles et des superstitions pour pressentir son avenir — il n’y a donc pas de magie à proprement parler.

Quelques rêves prémonitoires permettent à l’auteure de deviner quelques aspects de sa vie future… Cela peut être une expérience déroutante, le récit de soi revêtant ainsi un caractère légèrement mystique. Pour les plus sceptiques d’entre nous, cela peut décrédibiliser un peu le roman. Néanmoins, c’est un réel plaisir de découvrir la mentalité bouddhiste et il est vrai que Le palanquin des larmes est une véritable ouverture sur la culture chinoise dans son ensemble.

palanquin-larmes-autobiographie-chinoise

A qui le conseiller

Si vous vous intéressez à la culture chinoise, vous devriez aimer ce livre qui évoque différents aspects de la vie des chinois du XXème siècle. Si vous aimez voyager dans le temps et dans l’espace, vous apprécierez peut-être ce séjour dans la Chine de Mao. Enfin, si vous avez aimé les œuvres de Xinran comme Baguettes chinoises ou Funérailles célestes, vous pourriez être charmé par ce roman autobiographique plus doux.

A qui le déconseiller

Si vous recherchez un livre exposant les dommages causés par la politique de Mao, vous serez déçu car ce roman est clairement maoïste. Si vous n’aimez pas qu’une part de spiritualité imprègne une autobiographie, censée être entièrement réaliste, vous pourriez être agacé par certains aspects du livre.

Pendant la lecture

Pendant votre lecture, vous apprécierez un thé Oolong fumant en grignotant des gâteaux moelleux à la vanille.

Informations sur le livre

Titre et auteur Le palanquin des larmes, Chow Ching Lie
Thèmes abordés chine, traditions, histoire, mao, femmes
Édition J’ai lu
Format et pages 442 pages, moyen format, à lire dans le bus
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 7,30€
Avertissement viol
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.

Suggestions de lecture

Découvrez un autre roman évoquant la condition des femmes en Chine : Baguettes chinoises de Xinran.

lire-baguettes-chinoises

Intéressez-vous à la condition des femmes issues de l’immigration en banlieue parisienne en découvrant la plume de Leïla Sebbar avec Fatima ou les algériennes au square.

fatima-algeriennes-square-leila-sebbar-avis

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


3 échanges
Livre rangé le 20 décembre 2017 dans les bibliothèques : Chine, De 5 à 10 euros, Dès 14 ans, Famille, Femmes, Histoire, J'ai lu, Petits formats, Traditions


3 échanges



Oh la la, mais il me le faut, ce livre !

lewerentz
25 décembre 2017 - 11 h 59 min



Bonne lecture ! 😉

Libriosaure
21 janvier 2018 - 13 h 11 min



J’avais adoré ! Très bel article

daphnée
29 janvier 2018 - 19 h 00 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.