Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

L’œil le plus bleu de Toni Morrison


oeil-plus-bleu-toni-morrison

L’œil le plus bleu, écrit en 1970, est le premier roman de l’auteure afro-américaine Toni Morrison. Dans ce livre bref et sombre, vous entrez dans la communauté noire d’une ville de l’Ohio, après la Grande Dépression et rencontrez le personnage de Pecola, une pauvre fillette noire moquée pour sa laideur…

L’avis du Libriosaure

4 saisons dans les années 40’

En ouvrant L’œil le plus bleu, vous regarderez s’écouler tranquillement quatre saisons dans la petite ville de Pecola. Dans une écriture déjà poétique et intense, l’auteure tisse une toile inquiétante avec sérénité, vous embarquant dans le cauchemar d’une fillette mal dans sa peau, victime des autres mais aussi des siens. Ce premier roman développe un style fluide, aisé à la lecture — bien plus que son célèbre Beloved — bien que de multiples voix se fassent entendre selon les chapitres. Cela crée un effet d’étrangeté sans aller jusqu’à la confusion.

oeil-plus-bleu-morrison

Cheveux crépus et yeux bleus

Dans L’œil le plus bleu, la vie s’écoule dramatiquement, avec fatalité mais sans fracas. Centré sur l’enfance, le récit vous fait rencontrer deux types d’enfants : les enfants noirs qui rejettent l’archétype blanc érigé en modèle parfait fichtrement agaçant et les enfants noirs soumis au désir de blancheur et au mépris de leur propre couleur. Les premiers sont écorchés, sarcastiques, vous déchireront le cœur tout en vous faisant sourire par leur cynisme éclatant. Et les autres, d’une tristesse infinie, semblent ne jamais panser leurs blessures.

« Je cassais les poupées blanches. Mais l’écartèlement des poupées n’a pas été la véritable horreur. La chose vraiment horrible a été le transfert des mêmes impulsions sur les petites filles blanches. L’indifférence avec laquelle j’aurais pu leur donner des coups de hache n’avait d’égal que mon désir de le faire. »

oeil-plus-bleu-roman-toni-morrison

Destins de femmes noires

L’œil le plus bleu est un roman sur les minorités de la communauté noire : les fillettes et les femmes. Victimes des blancs mais aussi victimes des hommes noirs, les femmes se soumettent au désir des uns et des autres, essayant de se construire malgré tout, dans la peur des autres et dans la peur d’elles-mêmes. C’est une œuvre dramatique et étouffante mais d’une finesse incroyable, aux accents douloureusement naturalistes. L’œil le plus bleu, écrit à la fois féministe et anti-raciste, explicite de nombreux concepts modernes comme le racisme intériorisé et met en lumière la boucle vicieuse du racisme systémique qui divise les individus au sein d’une même communauté.

« Elles en avaient fini avec le désir et l’allaitement, elles étaient au-delà des larmes et de la terreur. Elles étaient les seules à parcourir les routes du Mississippi, les chemins de Géorgie et les champs de l’Alabama sans être agressées. Elles étaient assez âgées pour se montrer irritables quand et où elles le voulaient, assez fatiguées pour désirer la mort, assez désintéressées pour accepter l’idée de la douleur tout en ignorant sa présence. Elles étaient en réalité et enfin libres. Et la vie de ces vieilles femmes noires était synthétisée dans leurs yeux – un mélange de tragédie et d’humour, de malice et de sérénité, de vérité et d’imagination. »

oeil-plus-bleu-toni-morrison-livre

A qui le conseiller

Si vous vous intéressez à des thématiques de justice sociale comme le racisme ou le féminisme, ce roman de Toni Morrison saura vous émouvoir. Si vous souhaitez voyager dans l’Amérique difficile des années 1940 et que vous avez le cœur bien accroché, vous apprécierez sans doute cette lecture. Enfin, si vous avez besoin d’un récit intense, émouvant et choquant, ce serait une lecture fort judicieuse.

A qui le déconseiller

Si vous avez envie d’une lecture réconfortante et positive, ce n’est pas vers ce roman qu’il faut vous tourner pour le moment. Si vous êtes à la recherche d’un récit plein d’actions, de rebondissements et de mystères, ce livre de Toni Morrison pourrait vous décevoir car il s’agit avant tout d’une peinture sociale.

Pendant la lecture

Pendant votre lecture, vous goûterez un thé vert à l’orange en grignotant des biscuits de votre enfance…

Informations sur le livre

Titre et auteur L’œil le plus bleu, Toni Morrison
Titre en VO The Bluest Eye
Thèmes abordés condition noire, femmes, racisme, inceste
Édition Editions 10/18
Format et pages 224 pages, petit format, à lire dans les transports
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 7,10€
Avertissement violence, sexe, inceste
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.

Suggestions de lecture

Dans un style plus complexe, découvrez Beloved du même auteur.

lire-beloved-toni-morrison

Toujours sur le thème de la condition noire aux USA, découvrez Dites-leur que je suis un homme d’Ernest J. Gaines.

lire-dites-leur-suis-homme-ernest-j-gaines

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post




Un échange



j’ai découvert Home en livre audio et, à mon plus grand regret, je n’ai absolument pas réussi à accrocher. Je ne perds pas espoir et note ce titre que je ne connaissais pas.

Violette
15 novembre 2017 - 10 h 23 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.