Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Nouvelles de Pétersbourg de Gogol


nouvelles-petersbourg-gogol

Les nouvelles de Pétersbourg sont un recueil de nouvelles écrites à partir de 1835 jusqu’à 1843. Vous découvrirez La perspective Nevski, Le portrait, Le journal d’un fou, Le nez ainsi que Le manteau. Toutes ces nouvelles ont été publiées dans des recueils et journaux littéraires différents mais Gogol a fini par trouver un lien entre elles : la froide et étonnante ville de Saint-Petersbourg.

L’avis du Libriosaure

Un recueil russe très étrange

Lorsque vous ouvrirez le recueil des Nouvelles de Pétersbourg de Gogol, vous pourrez davantage vous attendre à vivre une expérience insolite plutôt qu’un voyage romantique à Saint-Pétersbourg. En effet, les cinq nouvelles qui composent ce livre sont très étranges : si certaines sont fantastiques et inquiétantes comme Le portrait, d’autres sont absurdes et risibles comme Le nez. L’auteur ne semble pas s’imposer de limites, ne cherche pas à paraître crédible, ce qui peut perturber quelques lecteurs. Toutes les nouvelles ne se ressemblent pas, il se peut donc que vous adoriez l’une puis détestiez la suivante.

nouvelles-petersbourg-gogol-russe

Une plume fantasque et fantastique    

Les nouvelles de Gogol sont à la fois fantastiques et incroyablement grotesques. Si certains récits comme celui de La perspective Nevski ou Le portrait ont le charme des nouvelles fantastiques sombres que l’on aime chez Gautier ou Poe, d’autres comme Le nez développent des univers complètement tordus, que l’on peut trouver drôles mais aussi embarrassants.

« et il allait se transformer en l’un de ces êtres étranges comme en connaît tant notre société sans émotion, qui inspirent de l’horreur à tout homme de cœur plein de vie, car il voit en eux des sépulcres mouvants où un cadavre a pris la place du cœur »

Cependant, malgré cette folie qui émane des histoires racontées par Gogol, vous pourrez y sentir une délicate note poétique, sur quelques mots, quelques phrases, quelques situations…

nouvelles-petersbourg-gogol-extrait

Des récits absurdes et cyniques

En réalité, les nouvelles qui ont le plus égayé ma lecture furent celles qui étaient entièrement insolites. Les récits De la perspective Nevski ou Le portrait me semblaient finalement bien fades et fort convenus pour des nouvelles du XIXème siècle, même s’ils avaient le mérite de mettre en lumière les vices de la société pétersbourgeoise de l’époque. Le manteau, quant à lui, est un mélange d’humour et d’infinie tristesse. Le nez et le Journal d’un fou semblent ne respecter aucune règle et certains extraits sont à mourir de rire.

« On baptisa l’enfant, qui se prit à pleurer et à grimacer comme s’il pressentait qu’il serait un jour conseiller titulaire. »

La plume de Gogol est aussi chatouilleuse que piquante : l’auteur manie l’ironie avec brio, la fait éclater au bon moment, et dédramatise des situations auxquelles nous ne pourrions jamais croire. C’est un recueil finalement appréciable mais il faut oser se laisser conduire par un conducteur fou : Gogol, lui-même.

« Soudain, il s’arrêta, comme foudroyé, devant l’entrée d’un immeuble ; un phénomène indicible venait de se produire devant ses yeux ; un carrosse s’arrêta devant l’entrée ; les portières s’ouvrirent ; un monsieur en uniforme en bondit, tout courbé, et courut pour gravir l’escalier. Quelle ne fut pas l’épouvante et en même temps la stupeur de Kovaliov quand il reconnut que c’était là son propre nez ! »

nouvelles-petersbourg-gogol-livre

A qui le conseiller

Si vous vous intéressez à la littérature russe, il serait intéressant que vous découvriez ce recueil de Gogol car c’est une plume très particulière qui s’offre à vous. Si vous aimez les nouvelles fantastiques, quelques-unes dans ce recueil sauront vous satisfaire. Enfin, si vous adorez les récits loufoques, drôles, ironiques, grotesques : Le journal d’un fou et Le nez devraient vous plaire.

A qui le déconseiller

Si vous n’aimez pas les recueils de nouvelles, vous devriez passer votre chemin. Si vous recherchez des textes inspirants sur Saint-Pétersbourg, vous serez déçu car ce n’est pas un portrait très flatteur qui est fait de cette ville. Enfin, si vous n’aimez ni le fantastique, ni l’absurde, et que vous recherchez des textes ancrés dans la réalité, vous risquez de vous ennuyer.

Pendant la lecture

Pendant votre lecture, vous goûterez un thé noir parfumé en grignotant des restes de crêpes ou des pancakes moelleux.

Informations sur le livre

Titre et auteur Nouvelles de Pétersbourg, Isabelle Vissière
Thèmes abordés russie, nouvelles, humanité, fantastique, absurde
Édition Folio classique
Format et pages 320 pages, petit format, à lire dans le bus
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 4,85€
Avertissement suicide, prostitution
Où l’acheter Sur Amazon ou chez votre libraire préféré.

Suggestions de lecture

Si vous recherchez d’autres nouvelles russes, découvrez celles d’Alexandre Pouchkine, plus classiques.

lire-dame-pique-pouchkine

Découvrez également 3 contes russes traditionnels pour peaufiner votre culture.

lire-contes-russes-machenka-ours

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


Nos échanges
Livre rangé le 7 février 2018 dans les bibliothèques : Cold Winter Challenge, Dès 14 ans, Fantastique, Folio, Humour, Moins de 5 euros, Petits formats, Russie


Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.