Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

3 livres à lire… sur la banlieue parisienne


livres-lire-banlieue

Immense, imposante, haute, grisâtre : la banlieue parisienne, bien connue pour ses cités tentaculaires, est la terre de tous les fantasmes et de tous les préjugés. Mystérieuse, inquiétante ou familière, la banlieue est un univers riche, une terre fertile pour les écrivains qui osent la dépeindre et y projeter leurs personnages. Elle incarne à la fois la mixité, les conflits sociaux, l’urbanisation à outrance ; elle est une dame aux multiples visages. Voici une sélection de trois livres à lire ou à offrir sur la banlieue parisienne.

La banlieue du grand banditisme : les gangsters du 94

livre-banlieue-sud-lepage-banditisme

Banlieue sud de Michel Lepage

Dans son roman autobiographique Banlieue Sud, Michel Lepage vous raconte son odyssée de gangster dans les rues du 94 : d’abord tenté par les petites scélératesses de l’adolescence, le narrateur deviendra petit à petit une figure majeure de son gang. Vous serez plongé au cœur du grand banditisme des années 1960-1970, suivrez les premiers vols et les plus impressionnants braquages du gang de la banlieue sud et tenterez les évasions les plus folles. Le roman de Michel Lepage est plus qu’un témoignage, il est le récit d’aventures trépidantes, vécues par un homme qui a « choisi la liberté ». Bien que le livre soit alourdi par quelques passages maladroits, certains thèmes développés sont néanmoins intéressants : le lien entre la délinquance et le désir de liberté, l’incapacité à se construire une vie banale, le besoin d’être toujours dans la démesure pour se sentir vivant…

Je vous le conseille si pour vous, la banlieue parisienne incarne la terre de tous les possibles.  Si vous êtes fasciné par les aventures des grands bandits comme Mesrine et que vous êtes toujours intéressé par les autobiographies, vous devriez apprécier ce roman.

La banlieue parfumée des algériennes de la Courneuve

livre-banlieue-leila-sebbar

Fatima ou les algériennes au square de Leila Sebbar

Leïla Sebbar vous racontera, quant à elle, ces cœurs emprisonnés dans les blocs de béton et isolés dans les grains de sable des terres algériennes. Fatima ou les algériennes au square est une peinture sociale ; vous découvrirez comment vivent les immigrés algériens au cœur des cités dans les années 1980. Vous écouterez, comme la petite Dalila, les histoires terribles vécues par les femmes algériennes, pliant sous le joug des traditions, tentées par la modernité de la ville parisienne, à l’aise nulle part. A travers la plume étrange et poétique de Leïla Sebbar, vous sentirez les parfums des dattes sucrées et les puanteurs du bitume, en écoutant des récits dérangeants, mettant en lumière de nombreux tabous sociaux.

Je vous le conseille si vous voyez la banlieue parisienne comme une terre de mixité mais aussi de souffrance et de doute. Si vous aimez les récits naturalistes de Zola, vous apprécierez ce témoignage des âmes de la Courneuve.

La banlieue sombre et écorchée du 93

anges-habillent-caillera-rachid-santaki

Les anges s’habillent en caïllera de Rachid Santaki

Enfin, Rachid Santaki cristallise l’ombre et l’intensité qui constituent cet univers complexe qu’est la banlieue parisienne. Dans Les anges s’habillent en caïllera, vous ferez la connaissance d’un personnage atypique : Iliès, l’un des plus grands voleurs de cartes bleues de Seine-Saint-Denis, figure parfaite de l’anti-héros. Vous arpenterez les rues sombres du 93, tantôt aux côtés de délinquants de plus en plus violents, tantôt aux côtés de ces flics qui sombrent peu à peu dans les mêmes vices que ceux qu’ils poursuivent ; entêtante, la rue condamne tout le monde. L’écriture particulière du roman crée une immersion totale dans le milieu urbain : le langage de rue, principalement employé dans les dialogues, se mêle à la prose poétique du narrateur. Malgré la violence et le style écorché, c’est un livre haletant, d’une grande finesse, qui oscille entre cynisme et poésie.

Je vous le conseille si la banlieue parisienne vous évoque l’intensité : violence, érotisme, douceur, tout est à un plus haut degré dans ce roman incisif. Si vous n’avez pas peur du langage de rue, n’hésitez pas à vous lancer. Si vous aimez les polars, vous serez sans doute séduit par cette atmosphère sombre, percutante.

eclat-verre

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post




2 échanges



quel beau billet ! D’après tes mots, le 2è livre me convient 🙂 Le thème m’interpelle, de toute façon!

Violette
27 avril 2017 - 18 h 19 min



Oh merci ! Si tu es intéressée par le deuxième livre, j’en parle en détail ici : http://libriosaure.com/fatima-algeriennes-square-leila-sebbar/ Bonne lecture ! 😉

Libriosaure
27 avril 2017 - 19 h 56 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.