Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Le plaisir ne saurait attendre de Tishani Doshi


plaisir-ne-saurait-attendre-tishani-doshi-couverture

Le plaisir ne saurait attendre est un roman écrit en 2010 par l’auteure indienne Tishani Doshi. Dans ce livre, qui a été un véritable coup de cœur, nous faisons la rencontre de Babo Patel, un jeune indien jaïn qui part à la découverte de Londres, quittant Madras et sa famille très unie, pour y parfaire son éducation. Mais, arrivé sur le sol anglais, Babo succombe rapidement aux tentations prohibées par sa mère Trishala : la viande, l’alcool et les femmes.

L’avis du Libriosaure

Un roman de l’amour

Le plaisir ne saurait attendre est un roman magnifique puisque c’est un roman de l’amour. Un roman sublime, apaisant, qui traite avec justesse et émotions d’un thème qui est pourtant trop récurrent dans la littérature. Ce livre nous dévoile toutes les formes d’amour qui existent à travers notre humanité : l’amour familial complexe, l’amour entre deux amants passionnés, les amours interdites, les amours pudiques… Toutes ces façons d’aimer qui s’entrechoquent, nous évoquent des souvenirs ou des craintes se développent délicatement dans l’intrigue. L’amour traditionnel, l’amour simple, l’amour passionnel, l’amour déçu sont comme de multiples pétales de fleurs qui se lovent dans les pages du Plaisir ne saurait attendre. L’œuvre de Tishani Doshi n’est pas niaise ni mensongère ; l’amour tient la place qu’il tient dans une vie humaine ordinaire, dévoilant ses moments de grâce et de déception. Au centre de toutes les décisions, l’amour est finalement comme un personnage qui ferait tourner les têtes et influencerait les destins de chacun. C’est un couple merveilleux, celui de Babo, le jeune indien et de Sian, la jeune galloise, qui est à l’origine de tout : ce sont des protagonistes attachants, riches et profondément réalistes. Ce n’est pas parce que certains de leurs choix de vie sont incroyables qu’ils ne ressentent pas de doutes, qu’ils n’ont pas besoin de mûrir ou de changer, bien au contraire…

plaisir-ne-saurait-attendre-tishani-doshi-extrait

Différentes cultures et différentes époques

Toutefois, Le plaisir ne saurait attendre dépeint plus encore que des histoires d’amour. Le lecteur se trouve plongé à la fois dans le Londres fourmillant des années 70’ et l’Inde parfumée de la même époque. Babo et Sian sont finalement ce pont fragile qui existe entre deux univers totalement différents, entre deux cultures qui semblent s’opposer. Deux familles, deux modes de vie nous sont représentés, sans manichéisme ni niaiserie. Ces personnages évoluent ainsi dans des univers dissemblables mais ils évoluent également dans le temps : comme nous suivons la famille de Babo et Sian sur une trentaine d’années, nous les voyons découvrir les nouvelles technologies ainsi que les mœurs nouvelles de leur temps. Ébranlés par les événements historiques, notamment les guerres qui touchent l’Inde, les personnages sont aussi bouleversés par les conflits générationnels qui constituent l’éternelle base des querelles familiales, ce qui rend le roman aussi touchant que réaliste. Les générations se confrontent, la tradition réconfortant et oppressant une modernité difficile à acquérir ou à accepter.

plaisir-ne-saurait-attendre-tishani-doshi-pages

Une sorte de Zola indien

Le plaisir ne saurait attendre est une épopée familiale dans laquelle se trouvent tous les maux et les bonheurs d’une famille ordinaire. L’amour, la maladie, le travail, les conflits manipulent et façonnent les êtres humains, soumis à de multiples métamorphoses. Nous suivons avec intérêt les grandeurs et les misères de la famille de ce couple mixte comme nous le ferions pour les personnages des grands romans réalistes et naturalistes du XIXème siècle. L’œuvre de Tishani Doshi nous offre une peinture fidèle des réalités du monde, sans jamais perdre en douceur et en féerie : les paysages indiens, les landes galloises, les repas exotiques et parfumés, les chants bruyants de la ville londonienne, les instants de bonheur des protagonistes sont des tableaux apaisants pour le lecteur. Quant au personnage de Bâ, la grand-mère de Babo, c’est une œuvre à part entière : ses sentiments, ses récits, ses observations sont de véritables leçons de vie. C’est un être sublime et doux qui paraît nous caresser la main et que l’on voudrait ne jamais quitter…

Bien que je souhaitais que le livre ne se refermât jamais, la fin était plaisante et surprenante ; c’était une fin douce amère qui semblait nous dire que rien ne se termine jamais.

plaisir-ne-saurait-attendre-tishani-doshi-tranche

A qui le conseiller

Si vous faites parties de ceux qui rêvent de voyager, qui s’imaginent parcourir l’Inde et découvrir les saveurs du curry et du fenugrec, vous aimerez ce livre qui est une ode à l’évasion et au brassage des cultures. Si vous avez aimé les romans de Zola, que vous avez été passionné par le sort des personnages et de leurs enfants, vous saurez apprécier le roman de Tishani Doshi à sa juste valeur.

A qui le déconseiller

Si vous désirez un récit rempli de drames et d’horreurs, de conflits vicieux et de nombreux suspenses, vous serez déçus par l’atmosphère douce qui émane du roman. Si vous recherchez des récits principalement fantastiques ou en rupture avec la réalité du monde, vous serez sans doute ennuyé de rester les pieds sur terre. Si vous voulez un livre qui parle uniquement d’amour et de relations de couple, entrecoupé de récits érotiques, il y a fort à parier que certains passages du roman vous seront trop ennuyeux.

Pendant la lecture

Pendant la lecture, vous choisirez un thé aux fruits rouges gourmand pour adoucir votre lecture ainsi que des petits gâteaux au chocolat, l’un des plus doux ingrédients de l’amour.

Informations sur le livre

Titre et auteur Le plaisir ne saurait attendre, Tishani Doshi
Thèmes abordés Inde, amour, famille, voyage
Édition Pocket
Format et pages 384 pages, petit format, à lire dans le métro
Âge Apprécié à partir de 13 ans
Prix 6,60€
Avertissement Scènes un peu coquines, maladie, mort
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.
FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


Un échange
Livre rangé le 27 septembre 2016 dans les bibliothèques : De 5 à 10 euros, Dès 14 ans, Enfance, Famille, Inde, Maladie, Petits formats, Pocket, Traditions


Un échange



Encore plus envie de le lire , je finis Beloved et Les délices de Tokyo et je m’y mets !

cinefoli
28 septembre 2016 - 5 h 18 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.