Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Le jardin arc-en-ciel d’Ogawa Ito


jardin-arc-en-ciel-ogawa-ito

Le jardin arc-en-ciel est un roman écrit en 2014 par la romancière japonaise Ogawa Ito, déjà connue en France pour Le ruban et Le restaurant de l’amour retrouvé. Ce dernier livre nous raconte l’histoire d’une rencontre, celle d’une mère débordée et d’une lycéenne suicidaire. Ces deux petites âmes s’éprennent l’une de l’autre et décident de faire une fugue amoureuse… Réfugiées dans un village de montagne, sous un joli ciel étoilé, les deux femmes fondent une nouvelle famille qui semble renverser les codes de la société traditionnelle.

L’avis du Libriosaure

Une histoire délicate sur l’homoparentalité

Le jardin arc-en-ciel d’Ogawa Ito déploie une multitude de couleurs pour nous révéler les sentiments divers qui animent les personnages ; incompréhension, honte, plaisir sont autant d’émotions qui se distillent dans les cœurs de ces femmes qui se découvrent hors des structures établies par la société. La plume vous montrera quels bouleversements le désir de s’accepter peut provoquer dans une vie. Avec pudeur et délicatesse, Ogawa Ito vous invitera à regarder d’un œil doux ce couple lesbien qui tente de trouver un équilibre, loin des autres, sous le ciel étoilé de la campagne. Très « japonais » cependant, le roman prodigue un idéal selon lequel l’intégration doit se faire par la douceur et le silence « La famille Takashima a décidé de continuer à vivre sereinement, tournée vers l’avenir. Sans rien revendiquer, comme une petite plante qui prendrait discrètement racine dans le sol ».

jardin-arc-en-ciel-extrait

La construction du bonheur sous une plume asiatique

En effet, le Jardin arc-en-ciel n’est pas le roman d’un combat acharné, d’une lutte violente et ininterrompue pour se faire une place dans le monde ; il est plutôt l’incarnation d’une fleur qui pousse plus lentement que les autres contre le vent mais qui s’épanouira à force de patience et de persévérance. Vous retrouverez donc cette rigueur japonaise selon laquelle il faut savoir évoluer à partir de peu et travailler dur dans la bénédiction tranquille du silence. Ce n’est pas cependant une œuvre sans saveur ou sans humour puisqu’elle vous souffle un parfum de vie aux nombreuses gammes sur la figure ; si vous suivez le parcours d’une famille homoparentale, sensée être atypique, vous découvrirez bien rapidement qu’elle est la peinture d’une famille plus qu’ordinaire. C’est une véritable philosophie du bonheur qui se déploie dans les pages fleuries du Jardin arc-en-ciel « Le mariage, tu sais, je crois que c’est un peu comme former un duo de détectives du bonheur. On s’arrache parfois les cheveux, on lutte contre des ennemis puissants, mais malgré tout on continue à avancer, à la poursuite du bonheur ».

jardin-arc-en-ciel-citations

Famille, fleurs et fragilités

Ainsi, ce n’est pas l’homosexualité mais bien la famille qui est le thème central du Jardin arc-en-ciel. Certes, Ogawa Ito défend explicitement la cause homosexuelle dans son roman mais elle nous livre également un récit intelligent sur la façon dont se construit une famille. Elle montre que les liens de sang n’empêchent pas la fragilité et ne garantissent pas l’épanouissement puisque c’est le dévouement et l’attention portée aux autres membres qui cristallise une famille « Une famille n’en est pas une dès le départ, elle le devient avec le temps, jour après jour, à force de rires, de colères et de pleurs. Du coup, si on néglige cet effort, malgré les liens du sang, la famille se disloque, se désintègre ». Chaque personnage de la famille Takashima s’exprime dans le roman grâce à la variation des points de vue interne, ce qui vous permettra d’avoir un témoignage fidèle et complet de cette vie prétendument atypique ; c’est aussi une manière de comprendre qu’enfant ou adulte, chaque voix compte dans une famille. Enfin, vous pourrez éventuellement reprocher au roman d’alterner sans ménagement entre douceurs extrêmes et tristesse infinie, puisque vous vous retrouverez plongé au cœur de réjouissances et de drames familiaux, passant promptement du rire aux larmes…

jardin-arc-en-ciel-ogawa-ito-livre-japonais

arc-en-ciel-livre

A qui le conseiller

Si l’homoparentalité est un thème qui vous intéresse, Ogawa Ito pose une réflexion raisonnable et sensée sur le sujet, bien que très asiatique dans cette injonction à la discrétion qui apparaît en filigrane dans le texte. Si vous voulez découvrir un livre japonais doux et triste pour apaiser un cœur sensible, n’hésitez pas à vous plonger dans les péripéties de la famille Takashima.

A qui le déconseiller

Si vous n’aimez pas les romans qui se jouent du lecteur en lui montrant de belles choses pour mieux lui faire ressentir de la tristesse, peut-être serez-vous agacé par cette lecture. Si vous recherchez un livre cynique et mordant sur le regard que porte la société sur l’homosexualité, passez votre chemin car le roman d’Ogawa Ito développe très peu ce sujet.

Pendant la lecture

Durant votre lecture, vous choisirez un thé sucré aux quatre fruits rouges ou une grenadine rafraîchissante, en dévorant des cookies au chocolat.

Informations sur le livre

Titre et auteur Le restaurant de l’amour retrouvé, Ogawa Ito
Titre original にじいろガーデン, *Nijiiro Garden*
Thèmes abordés homosexualité, homoparentalité, famille, japon
Édition Picquier
Format et pages 295 pages, grand format, prévoir un grand sac
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 19,50€
Avertissement Maladies, suicide
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.

Suggestions de lecture

N’hésitez pas à découvrir, du même auteur, Le restaurant de l’amour retrouvé, coup de cœur du Libriosaure.

lire-restaurant-amour-retrouve-ogawa-ito

Plus fantastique, découvrez un autre livre japonais sur le thème de la famille : Je reviendrai avec la pluie de Takuji Ichikawa.

lire-je-reviendrai-pluie-takuji-ichikawa

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


11 échanges
Livre rangé le 29 mars 2017 dans les bibliothèques : Amour, De 15 à 20 euros, Dès 14 ans, Famille, Grands formats, Homosexualité, Japon, Picquier, Traditions


11 échanges



Bonsoir
Très bel avis
Ayant lu et apprécié le « restaurant de l’amour retrouvé », je suis content de lire cette critique très fouillée et très bien faite.
Cela confirme la délicatesse du précédent roman.
Il rejoint donc ma PAT (Pile à trouver (en bibliothèque))

Encore merci
Christophe

Christ_OFF
29 mars 2017 - 21 h 43 min



Merci à toi ! ♥

Libriosaure
30 mars 2017 - 13 h 59 min



Il me semble avoir déjà entendu parler de ce livre qui me fait envie, mais que je ne lirai pas avant un moment. J’ai trop de livres en attente dans ma liste pour l’instant… Très belle sinon.

Goran
30 mars 2017 - 14 h 40 min



Je sais ce que c’est. Tant de livres à lire, si peu de temps 😉

Libriosaure
30 mars 2017 - 21 h 40 min



« Le restaurant… » m’avait plus mais sans être une révélation. Du coup, ce roman n’est pas dans mes priorités mais quand même sur ma liste.

lewerentz
2 avril 2017 - 16 h 47 min



Ah, ne te jette pas dessus alors 😉 J’ai trouvé « Le jardin arc-en-ciel » moins joli que « Le restaurant de l’amour retrouvé », plus versé dans le pathos à la fin !

Libriosaure
3 avril 2017 - 9 h 54 min



J’avais lu Je reviendrais avec la pluie, que j’avais beaucoup apprécié. S’il est dans les suggestions, je pense me laissé tenter par le Jardin arc-en-ciel du coup ! J’admets que le titre m’avait tapé dans l’oeil, mais je pensais plus lire le Restaurant de l’amour retrouvé. Oh puis, je tenterais les deux tiens. 😉

Naomi
4 avril 2017 - 20 h 06 min



Ouiii, il faut tenter les deux et nous dire quel est le meilleur ! 😉 Moi j’ai préféré « Le restaurant de l’amour retrouvé » !

Libriosaure
4 avril 2017 - 23 h 51 min



J’avais adoré « Le ruban » et « Le restaurant de l’amour retrouvé ». Tu viens de me convaincre de découvrir celui-ci…
Belle soirée

Nad
6 avril 2017 - 20 h 23 min



Oh super, hâte d’avoir ton retour 🙂

Libriosaure
8 avril 2017 - 0 h 26 min



Oh ce livre pourrait me plaire également ! 😀



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.