Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

Histoire de la laideur féminine de Claudine Sagaert


histoire-laideur-feminine-sagaert

Histoire de la laideur féminine est un essai de Claudine Sagaert, professeure de philosophie et docteure en sociologie. Le livre, publié aux éditions Imago, évoque avec finesse l’évolution du regard que l’on porte sur le corps des femmes au fil des siècles. Il s’appuie sur un corpus de textes variés et fascinants ainsi que sur des illustrations.

L’avis du Libriosaure

Un féminisme sensé pour expliquer le corps des femmes

Histoire de la laideur féminine de Claudine Sagaert met véritablement le corps des femmes au centre de la notion de beauté et de laideur : c’est le corps féminin qui est évoqué, rarement celui des hommes. De cette manière, l’auteure n’use pas sa plume à détailler l’injustice ou la différence de traitement entre les hommes et les femmes sur le plan esthétique ; bien que l’on ressente malgré tout cette inégalité, ce n’est pas ce sur quoi le livre attire notre attention puisqu’on lit principalement des témoignages, des faits historiques concernant le genre féminin qui nous permettent de réfléchir par nous-mêmes.

histoire-laideur-feminine

Ainsi, Claudine Sagaert ne nous épargne aucun détail cru des témoignages les plus choquants sans chercher cependant à nous imposer son point de vue. Bien au contraire, l’auteure tente d’expliquer ce que symbolise la violence que suscite le corps féminin selon les époques. C’est un féminisme sensé qui anime cet ouvrage, un féminisme qui explique un système, un fonctionnement, sans poser de jugement explicite en laissant le soin au lecteur de développer seul son propre raisonnement.

histoire-laideur-femmes

La philosophie du beau et du laid

Toutefois, si le corps des femmes est certes le sujet principal du livre, Histoire de la laideur féminine développe une réflexion sur la façon dont on condamne ce qui est laid tandis qu’on apprécie ou que l’on subit le charme de ce qui est beau.  La principale force de ce livre, c’est qu’il pose de nombreuses interrogations sur notre vision du beau et du laid, sur la confusion intemporelle et universelle entre l’esthétique et la morale de l’individu.  Cet ouvrage est ainsi une histoire de la laideur et de notre rapport à cette laideur au fil du temps. Dans une très belle partie qui s’intitule « Le devoir de beauté », Histoire de la laideur féminine  évoque brillamment les injonctions à la beauté et le mépris voire la haine que l’on éprouve envers la laideur. L’œuvre montre également comment l’on procède depuis des siècles pour réduire les femmes au silence en dénonçant tantôt leur laideur insolente, tantôt leur beauté envoûtante.

histoire-laideur-femme-devoir-beaute

La beauté, les femmes et l’Occident

La lecture de ce livre peut parfois être douloureuse puisqu’on constate de nombreux invariants au fil des siècles en ce qui concerne la beauté féminine. Si l’on s’évertue à se dire au quotidien que la beauté est subjective, qu’elle varie selon les milieux et les époques, le lecteur réalisera cependant qu’il y a énormément de critères qui ne changent pas mais seulement des principes de beauté qui s’intensifient ou s’amoindrissent sans vraiment disparaître. Malheureusement, le corps des femmes est soumis à des injonctions pratiquement similaires depuis des siècles, pour des raisons plus ou moins variées, ce qui ne nous incite pas à envisager l’avenir du corps féminin avec beaucoup d’optimisme. Enfin, il faut savoir que ce livre traite essentiellement du corps féminin en Occident, ce qui est fort dommage car il aurait vraiment été appréciable d’explorer la vision du beau et du laid dans des cultures différentes pour approfondir notre réflexion et étudier des symboliques plus variées.

histoire-laideur-feminine-tranche

A qui le conseiller

Si vous aimez les études de genre et que vous vous intéressez un petit peu à l’histoire, ce livre devrait satisfaire votre curiosité. Si vous êtes féministe, ce livre devrait absolument faire partie de votre pile à lire, puisque il vous permettrait d’obtenir des sources sérieuses et de nombreux arguments. Si vous êtes simplement curieux et que tout vous intéresse, sachez que ce livre est passionnant, bien écrit et très clair : lancez-vous !

A qui le déconseiller

Si vous êtes un homme et que vous ne supportez pas que l’on ne parle pas de vous et de vos complexes en tant que mâle alpha, passez votre chemin car vous allez très mal vivre cette lecture. Si vous faites partie de ces lecteurs qui ont besoin d’une histoire bien romancée pour s’instruire, vous pourriez vite être déçu et vous ennuyer. En revanche, si vous recherchez un essai très pointu aux tournures alambiquées, vous ne pourrez pas être satisfait car ce livre, bien que très sérieux, reste avant tout un ouvrage de vulgarisation.

Pendant la lecture

Pour vous détendre pendant cette lecture particulière, vous choisirez un apaisant thé vert aux senteurs d’amande en dégustant des petits gâteaux secs.

Informations sur le livre

Titre et auteur Histoire de la laideur féminine, Claudine Sagaert
Thèmes abordés Beauté, Laideur, Femmes, Histoire
Édition Imago
Format et pages 250 pages, format moyen, à lire dans le métro
Âge Dès 16 ans
Prix 22 €
Avertissement Misogynie crue
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.
FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


3 échanges
Livre rangé le 2 novembre 2016 dans les bibliothèques : Beauté, De 20 à 30 euros, Dès 16 ans, Féminisme, Femmes, Histoire, Imago, Laideur, Moyen format


3 échanges



[…] Histoire de la laideur féminine de Claudine Sagaert | Libriosaure. Histoire de la laideur féminine est un essai de Claudine Sagaert, professeure de philosophie et docteure en sociologie. Le livre, publié aux éditions Imago, évoque avec finesse l’évolution du regard que l’on porte sur le corps des femmes au fil des siècles. Il s’appuie sur un corpus de textes variés et fascinants ainsi que sur des illustrations. L’avis du Libriosaure Un féminisme sensé pour expliquer le corps des femmes Histoire de la laideur féminine de Claudine Sagaert met véritablement le corps des femmes au centre de la notion de beauté et de laideur : c’est le corps féminin qui est évoqué, rarement celui des hommes. Ainsi, Claudine Sagaert ne nous épargne aucun détail cru des témoignages les plus choquants sans chercher cependant à nous imposer son point de vue. Bien au contraire, l’auteure tente d’expliquer ce que symbolise la violence que suscite le corps féminin selon les époques. […]



Oh, voilà une chronique que j’attendais ! Le sujet, tout comme le livre, m’attirent fortement et m’intéressent beaucoup. Je pensais déjà me le procurer d’ici la fin de l’année et ton article conforte cette envie. Merci !

Audry Esprint
15 novembre 2016 - 13 h 45 min



Ouiii, je ne savais pas si je t’en avais parlé mais je me disais que ça serait vraiment le genre de livres que tu aimerais et dont tu saurais te servir, quel que soit le contexte 😉

Libriosaure
16 novembre 2016 - 19 h 19 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.