Le libriosaure, votre conseiller lecture. Blog littéraire éclectique.

L’arbre du voyageur d’Hitonari Tsuji


arbre-voyageur-hitonari-tsuji

L’arbre du voyageur est un roman japonais écrit en 1992 par le poète et réalisateur Hitonari Tsuji. Ce livre vous raconte l’histoire d’un jeune japonais à la recherche de son frère, disparu depuis plusieurs années. Etrange et complexe, ce grand frère apparaît comme un mirage, difficile à apercevoir, difficile à comprendre.

L’avis du Libriosaure

Au cœur de Tokyo la décadente

L’arbre du voyageur vous emmènera dans les rues de la grande Tokyo ; vous découvrirez à travers les yeux d’un personnage inconnu les grandeurs de Tokyo, ses immeubles immenses lancés vers le ciel, sa population si fourmillante qu’elle vous rend seul au monde. Tokyo incarne une sorte de labyrinthe moderne, peuplé de créatures étranges et intrigantes, dans lequel le héros recherche le monstre plutôt qu’il ne le fuit, en contemplant drap souillé et baignoire tachée de sang.

arbre-voyageur-hitonari-tsuji-extrait

La quête de l’Autre ou la quête de soi

Dans ce livre, vous apprendrez à connaître pudiquement un héros qui n’est jamais nommé et qui tente de se construire. En visitant cette grande ville qu’il ne connaît pas pour retrouver un frère qu’il a cru connaître, le personnage plonge dans son passé pour comprendre à la fois l’Autre et Lui-même. L’arbre du voyageur est un roman éminemment psychologique qui parvient à créer une tension entre l’enquête et la quête de soi. Le petit frère, qui a trop idéalisé le grand frère, apprend à éclore de lui-même, petit à petit, dans la ville polluée, bruyante et fascinante qu’est Tokyo.

arbre-voyageur-hitorani-tsuji-livre-japon

Métempsychose et poésie

Ainsi, Hitonari Tsuji vous livre un texte poétique d’une grande finesse dans lequel il est question de métempsychose, d’évolution, d’éclosion, de maturité. Dans ce livre, on s’interroge sur notre capacité à se construire seul, sans modèle ; on s’interroge sur notre capacité à changer de modèle lorsque celui-ci se révèle dysfonctionnel ; on s’interroge sur les déclics qui peuvent nous faire revenir à la vie après une expérience psychologique douloureuse. Les pages du roman semblent s’étaler peu à peu devant nous comme les pétales d’une fleur en train d’éclore : L’arbre du voyageur pose un regard doux et lucide sur le monde et sur les êtres, tout en nous laissant sur une fin à la fois effroyable et libératrice.

arbre-voyageur-hitonari-tsuji-folio

A qui le conseiller

Si vous aimez les romans psychologiques, qui incitent à réfléchir sur notre rapport aux autres, à la famille, à nous-mêmes, vous serez sans doute séduit par ce court roman. Si vous cherchez à visiter Tokyo la décadente tout en vous préservant du style de Murakami, il serait peut-être judicieux d’ouvrir ce livre. Enfin, si vous voulez découvrir un roman japonais qui mêle contemplation, enquête et quête de soi, vous serez conquis.

A qui le déconseiller

Si vous n’aimez pas les romans psychologiques ou les romans dont la morale n’est pas définie, vous pourriez être agacé par cette lecture. Si vous cherchez un roman japonais délicat dans la lignée des Délices de Tokyo ou du Restaurant de l’amour retrouvé, vous risquez d’être brusqué par ce roman. Enfin, si le thème de la disparition d’un proche est un sujet trop douloureux pour vous, préservez-vous : passez votre chemin.

Pendant la lecture

Pendant votre lecture, vous saurez apprécier un thé vert délicat aux notes de jasmin en dégustant des petits gâteaux fourrés aux fruits rouges.

Informations sur le livre

Titre et auteur L’arbre du voyageur, Hitonari Tsuji
Titre en VO 千年旅人
Thèmes abordés deuil, disparition, famille, métempsychose
Édition Folio
Format et pages 208 pages, petit format, à lire dans les transports
Âge Apprécié à partir de 14 ans
Prix 7,20€
Avertissement violence, scarification, disparition, sexe
Où l’acheter Chez Amazon ou chez votre libraire préféré.

Suggestions de lecture

Dans un style plus doux, découvrez Je reviendrai avec la pluie de Takuji Ichikawa sur le thème du deuil.

lire-je-reviendrai-pluie-takuji-ichikawa

Dans le rayon « Littérature japonaise », découvrez Le restaurant de l’amour retrouvé, coup de cœur du Libriosaure.

lire-restaurant-amour-retrouve-ogawa-ito

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrBlogger Post


5 échanges
Livre rangé le 11 octobre 2017 dans les bibliothèques : De 5 à 10 euros, Dès 14 ans, Deuil, Famille, Folio, Introspection, Japon, Petits formats, Sélection


5 échanges



Jamais lu cet écrivain japonais… Je le note. Merci.

Goran
12 octobre 2017 - 8 h 12 min



Je note !

lewerentz
15 octobre 2017 - 11 h 29 min



J’adore les romans psychologiques et aussi le Japon, j’adorerais ce roman ça c’est certain! <3
Tu écris toujours ces billets que j'aime tant…
Bises et bon weekend

Nad
4 novembre 2017 - 23 h 58 min



Je garde un beau souvenir de ce roman! Beaucoup aimé également Le restaurant de l’amour retrouvé 🙂 de bons conseils de lecture.

Folavril
17 novembre 2017 - 19 h 51 min



Merci beaucoup de ta visite 🙂

Libriosaure
25 novembre 2017 - 21 h 44 min



Votre parole est importante, merci de la partager avec nous




Ce site est hébergé par Jules Archinova EIRL et a été créé sous wordpress par le libriosaure. Le design a été conçu avec les polices d'écriture Library et Cocinitas de Wood Cutter ainsi que Social Circle de Christopher Jackson. Tous les articles présents sur ce site ont été écrits par le libriosaure et ne peuvent être utilisés, entièrement ou partiellement, sans autorisation de l'auteur.